La kinésiologie pour dépasser les messages intérieurs limitants

//La kinésiologie pour dépasser les messages intérieurs limitants

La kinésiologie pour dépasser les messages intérieurs limitants

Les messages qui guérissent l’Enfant Intérieur

L’Enfant intérieur est un concept psychothérapeutique des années 1960 qui met en lumière qu’en chacun de nous continue de vivre l’enfant que nous avons été. Cela veut dire qu’il y a une multitude d’enfants intérieurs coexistants au sein d’une même personne.


L’Enfant intérieur aux multiples visages

On rencontre le foetus, le nouveau-né, le bébé, le petit enfant et même l’adolescent. Mais il y aussi l’enfant triste, en colère, peureux ou joyeux. L’enfant soumis à l’autorité des adultes, l’enfant indocile ou rebelle, l’enfant créatif et imaginatif.


L’Enfant intérieur Libre

Il y a aussi, un Enfant plein d’amour, spontané, libre, heureux, joueur, merveilleusement vulnérable et en communion totale avec l’Instant Présent. En tant qu’Adulte, nous sommes connectés à cette partie de nous-même dans les moments d’extase sexuelle, de méditation profonde ou encore dans nos élans créatifs. Mais l’Enfant Libre vit, bien souvent, reclus dans notre inconscient, étouffé par des messages contraignants venant de son Surmoi.


Le Parent Intérieur

Pour plus de clarté, délaissons le terme psychanalytique “Surmoi’ au profit de celui de “Parent Intérieur”. Le Parent Intérieur est cette partie de vous qui a enregistré tous les messages verbaux et non verbaux de ceux qui se sont occupés de vous afin de pouvoir répondre à leurs attentes et ainsi assurer sa survie.

Petit, vulnérable et incapable d’assurer sa survie par lui-même le bébé et l’enfant que nous avons été ont besoin de la protection et de l’amour de ses parents pour le nourrir physiquement et psychologiquement.

Les 12 messages limitants
Le Parent intérieur et les enfants intérieurs communiquent constamment ensemble. Ils forment un couple indissociable. L’un ne va pas sans l’autre.

Le Parent Intérieur dit à l’Enfant Intérieur :
“Si tu veux être aimé, voici comment tu dois être / faire / dire / agir et ressentir.”

Eric Berne, le père fondateur de l’Analyse Transactionnelle, a répertorié 12 grandes injonctions. Il est classique que ces 12 injonctions vivent en chaque personne mais à des degrés d’influence plus ou moins actifs.

  1. Ne sois pas toi-même
  2. Ne sois pas de ton sexe
  3. Ne sois pas un enfant
  4. Ne grandis pas
  5. Ne réussis pas
  6. Ne fais pas
  7. N’aie pas de valeur I Ne sois pas important
  8. N’appartient pas … à une homme, une femme, une famille, une famille, une Patrie …
  9. Ne sois pas proche … de ton corps, des autres, physiquement, affectivement, …
  10. Ne sois pas en bonne santé (psychique ou physique)
  11. Ne pense pas … à l’argent, le sexe, l’indépendance, la réussite professionnelle …
  12. Ne ressens pas … à l’amour, la joie, la tristesse, la peur, la colère ou le désir …

Entendons-nous bien, ces messages ne sont pas forcément ce que les parents ont dit à leurs enfants mais plutôt ce que les enfants ont interprétés des messages conscients et inconscients émanant de leurs parents. Ce système a eu la valeur positive de permettre à chaque enfant de s’adapter à son environnement et de lui offrir un code de conduite pour vivre en société. . Malheureusement, c’est aussi ce qui l’a déconnecté de cette partie si précieuse de lui-même : l’Enfant Libre, Créatif, Imaginatif, Aimant, Spontané. Celui qui joue au jeu de la Vie en toute confiance.

Les messages guérisseurs
Comme nous avons intériorisé les instances parentales, nous pouvons désormais leur faire délivrer de nouveaux messages à notre Enfant Intérieur. Vous pouvez désormais être un parent bienveillant, aimant et tendre pour l’enfant qui vit en vous. Vous pouvez vous offrir les mots qui guérissent jusqu’au fond du coeur et de l’âme.

Voici les messages que votre Enfant Intérieur a besoin d’entendre :

  • Tu as le droit d’être et de vivre ta vie
  • Tu as le droit d’être toi-même
  • Tu as le droit d’être féminine (pour les femmes) ou d’être virile (pour les hommes)
  • Tu as le droit de prendre ta place
  • Tu as le droit de réussir
  • Tu as le droit de ressentir toutes les émotions Tu as le droit de penser, de faire, de dire et d’agir par toi-même

Pour compléter cette approche, il est important que l’Enfant Intérieur s’approprie ces permissions en reprenant ces phrases en son nom :

  • Je me donne la permission d’être et de vivre ma vie
  • Je me donne la permission d’être moi-même
  • J’ai le droit d’incarner ma féminité ou masculinité
  • Je me donne la permission de prendre toute ma place
  • J’ai le droit de réussir
  • Je m’autorise à ressentir l’amour, la joie, la colère, la tristesse ou la peur
  • Je m’autorise à penser, de faire, de dire et d’agir par moi-même

La visualisation créatrice
Plus vous vivrez intensément ces nouvelles autorisations plus vous en ressentirez les effets. Plus vous vous répéterez souvent ces permissions, plus elles vous seront naturelles et vous agirez spontanément avec ce nouveau paradigme. Pour renforcer les effets bénéfiques de ces messages guérisseurs, vous pouvez imaginer tour à tour votre mère et votre mère vous les disant.

Imaginez que votre parent soit en face de vous. Connectez-vous à lui sur le plan de l’âme, là où tout est amour. Votre parent vous regarde avec une immense bienveillance et vous dit : “Votre prénom, tu as le droit de …”. et vous lui répondez : “oui, mon prénom, je me donne le droit de …”.

Voici des exemples :
– Caroline, tu as le droit d’être une femme heureuse, aimante et épanouie sexuellement.
– Oui, moi, Caroline, je me donne le droit de d’être une femme heureuse, aimante et épanouie sexuellement.

– Vincent, tu as le droit de prendre toute ta place d’homme et de réussir ta vie professionnelle.
– Oui, moi, Vincent, je m’autorise à prendre toute ta place d’homme et de réussir ta vie professionnelle.

Vous détenez les clefs pour retrouver l’Enfant Libre plein de joie, de confiance et d’amour. Durant ce processus de libération, des émotions peuvent surgir. Je vous invite à les accueillir car oui vous avez le droit de ressentir de la tristesse, de la colère, de la peur, de la joie et de l’amour.

Gaëlle Tournier de Gabriac
Co-fondatrice de Spiri’Vie – les rendez-vous de la Vie Spirituelle

SOURCE: www.spirivie.com

By |2018-02-26T10:16:33+00:00septembre 3rd, 2018|A lire|0 Comments